Vacances, j’oublie tout …


…y’a rien à faire du tout !

Euh, comment ça ? 

 

Hello tout le monde !

Comme vous le savez (peut-être), je suis actuellement en vacances ! Et pour moi vacances riment avec : sport, repos, lecture, détente, famille, amis, blog…

En vacances, il y a deux clans : ceux qui en profitent pour couper, ne rien faire, se reposer totalement et il y a aussi ceux qui en profitent pour continuer à s’entraîner tout en modifiant leurs habitudes. Bon, il y a aussi le clan « j’ai fait le pari de courir 140km avec mon mari et si je réussis, je gagne un weekend », spéciale dédicace, tu te reconnaîtras !!! 🙂 mais ça, c’est une autre histoire !

Forcément, quand on part en vacances, on perd aussi nos habitudes, nos repères. Mais rien de bien grave, les vacances, c’est l’exotisme, la découverte, les nouvelles aventures…

Aujourd’hui, il est facile de concilier repos et running tout en conservant ses acquis et pourquoi pas, en progressant aussi.

Faut dire que ce n’est pas une paire de baskets qui va encombrer toute votre valise (j’ai bien dit : UNE paire !). Evidemment, si on prend toute sa garde-robe, les choses deviennent vite bien plus compliquées et la valise aussi très lourde (j’en ai fait les frais !)

Les vacances doivent surtout être l’occasion de découvrir et d’explorer de nouvelles pratiques et de nouveaux environnements.

Voici quelques petites idées pour varier les plaisirs pendant les vacances !

Avant de partir

On pense à prendre un short, un t-shirt et sa paire de running. La montre GPS et le brassard peuvent être utiles aussi. Sans oublier la casquette et son smartphone avec son application préférée : formyfit (hihi)

article-1

Sur place

La séance de côte en montagne (ou en Auvergne ! lol)

L’idée ? Enchaîner un effort en montée avec un effort en descente pour récupérer. Le temps d’effort doit varier en fonction de l’objectif.

Exemple :  20 à 30’ d’échauffement + 3 à 6 séries de 4 à 10’ en montée et la moitié en descente + 1/3 du temps d’effort en récupération.

L’intérêt :

  • musculaire
  • cardio-vasculaire
  • technique

IMG_1202

Courir sur le sable

Le sable étant plus souple  que les autres surfaces, il se déforme lorsqu’on y pose le pied et de ce fait, les muscles inférieurs sont plus sollicités et travaillent donc davantage.

Commencez tout doucement en incluant quelques minutes sur le sable mouillé, plus ferme et plus compact.

L’intérêt :

  • renforcement musculaire important
  • diminution des impacts

Et on pense aussi : CRÈME SOLAIRE !

IMG_9026

La séance à jeun

IMG_6155

Puisque ce sont les vacances et qu’il chaud et beau (j’espère), le moment idéal pour aller courir est le matin à la fraîche. On peut y inclure un petit passage chez le boulanger pour pain frais pour toute la famille.

Prenez le temps de boire un grand verre d’eau avant de partir. La séance à jeun doit être réalisée à basse intensité et sur de courtes durées (45’ maximum).

L’intérêt :

  • favoriser l’utiliser des « fameuses graisses » et donc perdre du poids plus facilement.

Attention cependant, le repas de la veille doit être équilibré et il est impératif de prendre un bon petit déjeuner ensuite.

J’espère que cet article vous aura plu. En ce qui me concerne, j’ai pris l’habitude de me lever tôt afin de courir à la fraîche avant que les températures deviennent insupportables. J’effectue donc mes footing à jeun tôt le matin. Lorsqu’il s’agit de séances plus spécifiques, je vais plutôt en début de soirée.

Mais n’oubliez pas, le sport est avant tout un PLAISIR ! Courez, nagez, sautez, pédalez, bronzez ! Vivez quoi !!!

Bonnes vacances à tous !

IMG_9511

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *