Je cours un semi marathon en Californie !!! 2


Hello !

comme vous le savez probablement tous maintenant, dimanche, j’ai eu cette chance incroyable de courir un semi-marathon en Californie !!! Oui, oui, j’ai bien écrit un semi-marathon et en CALIFORNIE !!! Waw, j’ai encore du mal à réaliser cette chance incroyable que j’ai eue !!! 

Je ne pouvais bien sûr pas manquer de partager cela avec vous et de vous raconter cette incroyable expérience ! J’avoue aimer l’idée aussi de pouvoir relire ce compte-rendu quand l’envie me prendra et de graver cet instant à jamais.

Le départ du semi-marathon avait lieu à Napa, dans le Nord de la Californie et l’arrivée à Sonoma. C’est sur la route des vins, un peu comme ce qu’on peut trouver en Provence par chez nous. Napa se situe dans une région  extrèmement chaude. De ce fait, le départ avait lieu à 7h du matin afin qu’on ne tombe pas comme des mouches.

Je me sentais en confiance. En effet, j’avais effectué une bonne préparation avec mon application Formyfit (dont des sorties longues que j’avais bien gérées) avec en complément des fractionnés avec le club d’athlétisme avec lequel je m’entraîne). J’avais effectué un petit footing cool la veille et j’étais en forme physiquement malgré les 9h de décalage horaire.

Cerise sur le gâteau, je bénéficiais d’un accès VIP qui me donnait droit à un « breakfast » de champion, de toilettes privatisées et d’une zone d’échauffement (rien que ça !). Regardez un peu :

7h et l’hymne américain sagement écouté dans un silence respectueux, le départ est donné. Autour de moi, un magnifique vignoble. Du raisin à perte de vue et plus de 3000 participants.

 

Beaucoup de femmes (l’appel du vin blanc peut être ?) et une bonne ambiance. Il y a également des pacers en 1h30-1h40-1h50-2h.

Petite particularité, ici, personne ne s’échauffe ! On m’a regardé assez bizarrement lorsque j’ai commencé à effectuer mes gammes genre « WTF, is she crazy ? »

La petite surprise est aussi que la course commence directement par … une belle côte de plus de 500 mètres ! Happy me ! I like that !!! 

Les kilomètres s’enchaînent à une allure folle, le paysage est SPLEN-DI-DE. Je démarre bien, trop bien même, je me sens en pleine forme, je suis dans un superbe endroit et je suis le groupe formé autour du pacer 1h40 (ma prédiction de performance sur Formyfit m’annonçait 1h52). Oui oui vous avez raison, ce n’est clairement pas le groupe que j’aurais du suivre !  Encore moins avec ces conditions qui  ne me sont totalement pas familières (une si forte chaleur et un tel dénivelé) mais que voulez-vous ? Mon enthousiasme a été plus fort que la raison (hihi) ! Je suis ce groupe et je survis aux côtés jusqu’au 8ème kilomètre mais comme vous vous doutez, je sens bien qu’il faut que je ralentisse pour terminer la course.

Je prends donc le parti de moins regarder mon temps au kilomètre mais davantage ce qui se passe autour de moi. Et je ne suis pas déçue, regardez vous mêmes ! 🙂

N’est-ce pas juste fantastique ????

Au niveau de l’organisation : rien à dire, tout était parfaitement bien préparé, tout roulait à la perfection. Il y avait de nombreux ravitaillements, le parcours était bien balisé et sécurisé.

 

Le reste de la course se déroule donc de cette façon : dans la joie et la bonne humeur !

Je vous laisse apprécier le folklore américain en images !

Les kilomètres ont donc défilé, moi aussi à un rythme autour des 5’20 au kilomètre.

Je me suis arrêtée à chaque ravitaillement pour boire de l’eau et non pas du vin comme il nous en était proposé « ils sont fous ces américains » mais j’ai souffert de la chaleur et ces verres d’eau étaient indispensables. Il y avait également des « douches » de temps en temps pour nous permettre de nous rafraîchir.

Au 18ème kilomètres, je commence à avoir mal aux jambes, elles sont lourdes. Mais « no way », il ne reste que 3 kilomètres, autant dire rien du tout. Comme dirait ma copine Carole : « c’est quoi franchement 3 kilomètres dans une vie ??? » 

Puis, finalement, WTF,  je la vois, elle est là cette fameuse Finish Line !!! J’accélère un peu (beaucoup) et oui, je passe la ligne d’arrivée. J’ai bouclé ce semi-marathon ! Je l’ai fait ! I did it!!!

J’ai encore cette chance énorme de pouvoir profiter de mon accès VIP et de manger comme il se doit après la course ! Autant vous dire que je ne me fais pas prier du tout ! Le vin coule à flots et je dois me faire violence pour ne pas me jeter dessus (joke ahaha) !

A l’arrivée, je boîte un peu mais rien de bien grave ! J’ai des ampoules à cause de mes baskets et je peux le dire maintenant à J+2, mes cuisses ressemblent à des courbatures géantes !!!

Au niveau du chrono, vous voulez savoir ce que ça donne ? Quel suspense incroyable ! Je finis à la course en …

1h50’5″ avec une nouvelle fréquence cardiaque maximale en cadeau !

J’espère vous avoir emmené un peu avec moi à travers ce résumé notamment grâce aux images sublimes dont je dispose. Merci à tous ceux qui m’ont encouragée à des milliers de kilomètres, merci du fond du coeur à Anthony pour ce cadeau juste AMAZING que je ne suis pas prête d’oublier, pour sa bienveillance et pour avoir accepté de jouer le paparazzi (pour la petite anecdote, il est venu à un endroit du parcours et s’est installé avec son appareil photo … au milieu de la route… par terre… en attendant que je passe !) <3

Merci aussi à mon coach Stéphane pour sa bienveillance pendant les entraînements. Je suis également ravie de ma préparation avec l’application formyfit que je ne peux que vous conseiller si vous n’avez pas la chance de vous entrainer en club (ou si vous n’avez pas envie) ou si, comme moi, vous voulez alterner les deux. En effet, cette application vous générera un plan d’entraînement tout à fait adapté à votre niveau (grâce au premier test d’endurance) et vous enverra chaque semaine les séances que vous devrez réaliser. C’est clé en main et c’est belge ! Sur ce, je laisse votre esprit vagabonder quelque part sur le Golden Gate Bridge ! 🙂


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Je cours un semi marathon en Californie !!!

  • Quentin BOURGEOIS

    Bravo pour ce semi-marathon. Tu aurais du faire Watten-Cassel ça monte aussi mais il fait moins chaud. Sinon le risque est en effet de toujours partir trop vite. Il faut savoir se modérer pour résister.
    A bientôt et bonne vacances