Courir par temps chaud 1


Hello,

l’été est là !!! Chouette ! Le temps idéal pour se (re)mettre à courir ! Pour bronzer tout en maigrissant, pour sortir les petites tenues légères ! Ca y est, voilà que je m’emballe rien qu’à y penser !

Bon, outre tous ces avantages, il faut quand même avouer que courir quand il fait très chaud est assez difficile. Plus de mal à respirer, sensation de soif non stop, trop chaud … Bref, voilà quelques conseils pour vous aider à mieux gérer !

1. Bien choisir sa tenue 

C’est, selon moi, primordial. Ca conditionne directement le footing ! Quand il fait vraiment chaud, je mets des vêtements assez amples et respirants. Le short sur cette photo est idéal (marque Nike).

short-tempo-printed-modern-femme-rose-ah-2014

Pour le haut, j’avoue aimer courir en brassière ! Je me sens beaucoup plus à l’aise et en plus, on bronze quand même plus ! Je sais que tout le monde n’aime pas, un t-shirt running d’été qui évacue la transpiration fera l’affaire.

Par contre, l’indispensable est la casquette si vous ne voulez pas revenir avec une insolation. Les lunettes de soleil peuvent vous aider à ne pas avoir de maux de tête. De même, si vous avez la peau fragile, ne pas lésiner sur la crème solaire.

2. Eviter les heures les plus chaudes de la journée

 

photo

Entre 10h et 16h, l’intensité du soleil est à son apogée.

Préférez courir tôt le matin, entre 6h et 8h par exemple. Les températures sont fraîches et cela vous permettra de lancer idéalement votre journée. Bien sûr, encore faut-il être capable de se lever si tôt !

Vous pouvez également courir entre 17h et 19h. Les températures y sont moins élevées que le reste de la journée et votre corps connaît un pic de force. C’est, personnellement, le créneau que j’affectionne le plus. Bien que j’adore courir, je ne me vois pas me lever à 6h du matin pour avoir le temps de courir avant d’aller travailler, je sais que j’arriverais en retard à coups sûrs !!

 

3. S’HY-DRA-TER

Il est vraiment important de penser à boire avant / pendant / après l’effort. La règle que j’applique est de boire quand j’ai soif et quand j’ai la gorge sèche pendant le footing. Pas toujours évident d’avoir une bouteille à portée de main me direz-vous. Pensez donc à investir dans une ceinture qui portera vos gourdes (décathlon en fait de très bonnes).

 

IMG_2377

Pour vous rafraîchir, ne pas hésiter à se mouiller la tête régulièrement.

4. Rester à l’ombre (le plus possible)

Choisissez si possible un terrain ombragé, style forêt, étang, campagne ! Les pistes en plein soleil sont évidemment à proscrire les jours de très fortes chaleurs.

J’ai la chance d’habiter à deux pas de la forêt ET du lac, terrain de jeu idéal en ce moment !

14005125

5. Ecouter votre corps

Prévoyez des séances plus courtes et moins intensives lorsqu’il fait vraiment très chaud. Ce que j’essaie de faire en général lorsque les températures grimpent, c’est de prévoir un simple footing en endurance fondamentale (être capable de parler facilement) et pas une séance de fractionné, quitte à bousculer un peu le programme de la semaine.  Votre corps vous remerciera 😉

 

N’hésitez pas à partager vos propres conseils et astuces pour courir par temps chauds !


Répondre à Greta Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Courir par temps chaud